L'alphabet de Dieu

Pour commander une de ces œuvres, aller en bas de page.

Nous ne vous ferons pas l’offense de vous rappeler que c’est dans le désert du Sinaï, que le peuple en exode a reçu de D’ieu le système alphabétique. Alors qu’ils étaient séparés de tout et de tous, détachés du sensible, de l’Euphrate, des îles ou du Nil, des taureaux, des bateaux ou des crocodiles, les Hébreux ont reçu leur alphabet dans un décor d’abstractions pures.

L’alphabet sinaïtique est né dans le désert, espace vide, inoccupé, sec et dépeuplé. Rien sur leur gauche ni sur leur droite. Nos ancêtres furent surdéterminés, forcés à la conceptualisation sous peine d’être enterrés sous la montagne . D’autant plus que l’injonction divine Tu ne feras pas d’images planait elle aussi, périlleusement au-dessus de leur tête.

A mille lieues des hiéroglyphes égyptiens, des illustrations mnémotechniques du cunéiforme ou des logos stylisés chinois, D’ieu allait interdire aux enfants qu’Il venait énergiquement d’élire, de mettre en images son monde. Ceux-là allaient donc devoir se contenter d’une parole concise, spirituelle, intellectuelle, transparente, dépouillée de tout artifice, loin des villes, des architectures et des projections monarchiques. Il ne s’agissait plus pour les juifs de signaler les choses comme le faisaient encore les grandes civilisations, mais de percevoir les phonogrammes à partir de leur seule musicalité. Ces esclaves fraîchement libérés allaient s’attacher de tout leur cœur à lire La Voix. Ils n’avaient qu’elle.

Cet alphabet dont nos ancêtres ont fait leur mémoire, a été offert par notre D’ieu transhumain, conceptuel et abstrait. Ces vingt-deux petites lettres, véritable concentré d’une intelligence surnaturelle, au-dessus de la nature, allaient former un système facilement transportable, consigné, miniaturisé, modélisé, condensé. Un nano-alphabet.

Malgré les tourmentes, le peuple hébreu a fermement porté en bandoulière chacune de ces lettres sans en perdre le moindre Youd. De génération en génération, ces lettres divines ont été transmises jusqu’à ce jour et elles signent de leur encre d’ébène, l’éternité de notre peuple qui ne s’en séparera jamais.

Notre système de pensées, quoi qu’en disent les propagandistes de toute obédience, sera repris par les Cananéens, les Phéniciens marins de Tyr, les Grecs, les étrusques, les Romains, les latinistes jusqu’à encore aujourd’hui, par le monde des protocoles informatiques passant allégrement du Aleph au @. Si l’OCDE classe Israël comme étant le pays dont le niveau d’éducation est le plus élevé au monde après le Canada avec un taux d’alphabétisation de plus de 97% contre 40% dans les pays orientaux, cela a quelque chose à voir avec le désert qui a vu fleurir nos lettres hébraïques. Ces pourcentages résonnent comme l’écho lointain de notre alphabet proto-hébraïque.

Parce que ces lettres, outre le fait qu’elles ont chacune une force spirituelle inimaginable, auront induit chez le peuple de la Torah une exceptionnelle capacité à l’abstraction qui inférera encore longtemps sur leur descendance à venir. Nous vous renvoyons aux inscriptions sinaïtiques de Wadi-el-Hol, témoignages du plus ancien alphabet, aux lettres de Sérabit el-Khadem écrites sur une représentation d’un veau d’or ou de la déesse vache Hathor, ainsi qu’à celles de l’ostracon de Beit Chemech ou celles du calendrier de Gezer…

(extrait du livre "Adam & Eve, au-delà du bien et du mal" d'Eden & Ilan CHOURAKI (editions MIROIR)

 


Available for sale in this category : God's Alphabet

Merci de votre visite !

Paiements via Paypal

Logo Paypal

 

Merci de bien vouloir consulter nos Conditons de Vente Générales (CVG).

Vous aimeriez en voir plus ?

Vous aimez mon style, mais vous cherchez une oeuvre plus spécifique, qui répondrait à vos attentes ? Alors n'hésitez pas, envoyez-moi un message !

Et si nous en parlions !

Tél : +972 (0)77 466 93 91
E-mail: dorvador@gmail.com

CONTACT

Back to top